www.aumont-en-halatte.frwww.aumont-en-halatte.frwww.aumont-en-halatte.frwww.aumont-en-halatte.frwww.aumont-en-halatte.frwww.aumont-en-halatte.frwww.aumont-en-halatte.fr
www.aumont-en-halatte.fr
Département de l'Oise
Arrondissement de Senlis
Mairie d'Aumont-en-Halatte :
1, rue Henri Dupriez
Tél. : 03 44 53 63 89
Fax : 03 44 27 81 65
 
Heures d'ouverture au public : 
Lundi : 18 h / 19 h 30
(permanence urbanisme)
Mercredi : 9 h / 11 h
Samedi : 10 h / 12 h
le premier et troisième
samedi du mois
Histoire et Patrimoine >

Patrimoine architectural

 

Eglise Saint-Gervais et Saint-Prothais

 
En 1182, une bulle du pape Luce II fait mention de l’église d’Aumont présente dans le Chapitre de Senlis. Mais c’est au cours des XVème et XVIème siècles qu’une église nouvelle est construite, donnant au chœur et aux chapelles leurs caractéristiques.

A l’intérieur voûte arrondie et nue, soutenue par trois poutres rustiques en bois, un chœur à pignons, des voûtes dont les retombées se font sur des petits culs-de-lampe décorés de pampres,  feuilles de vigne et choux frisés. Le cul de lampe de l’arcade qui assure la communication avec la chapelle méridionale représente deux chimères affrontées. Sur le mur de droite une peinture sur bois représente la descente de Jésus au tombeau, sur celui de gauche une grande pierre liste les donations faites à l’église. A noter encore à l’intérieur les boiseries du maître autel (XVIIIe), le dais de style flamboyant avec des armoiries, une Vierge à l’enfant (début du XIVe), et les bancs de bois des fidèles.
 
A l’extérieur le petit clocher, édifié en 1839, sur la chapelle sud est recouvert d’ardoises. Il est surmonté d’une girouette en forme de coq. Les trois cloches actuelles, la grosse « Jeanne-Marie-Victoire », la moyenne « Marie-Jeanne-Térèse-Adélaïde » et la petite « Marie-Eurémon », datent de la même période. Elles ont eu pour marraines et parrains des personnalités de l’époque. L’horloge date de 1862.

 

Les Saints protecteurs


Plusieurs églises de la région ont été placées sous la protection de ces deux saints chrétiens milanais Saint Gervais et Saint Prothais, fils jumeaux du Consul Vital et de son épouse Valérie au 1er siècle de notre ère. Pour avoir refusé d’adorer des idoles, Gervais fut flagellé à mort et Prothais eu la tête tranchée. Ils furent canonisés ainsi que leurs parents.