www.aumont-en-halatte.frwww.aumont-en-halatte.frwww.aumont-en-halatte.frwww.aumont-en-halatte.frwww.aumont-en-halatte.frwww.aumont-en-halatte.frwww.aumont-en-halatte.fr
www.aumont-en-halatte.fr
Département de l'Oise
Arrondissement de Senlis
Mairie d'Aumont-en-Halatte :
1, rue Henri Dupriez
Tél. : 03 44 53 63 89
Fax : 03 44 27 81 65
 
Heures d'ouverture au public : 
Lundi : 18 h / 19 h 30
(permanence urbanisme)
Mercredi : 9 h / 11 h
Samedi : 10 h / 12 h
le premier et troisième
samedi du mois
Environnement et cadre de vie > Le Parc naturel régional
 
Le parc naturel régional Oise-Pays de France, créé le 13 janvier 2004 par décret du Premier Ministre, est l’un des 45 membres de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France. 
Il s'étend sur les départements et de l'Oise et du Val-d'Oise. C'est un des rares parcs répartis sur deux régions administratives (Régions Île-de-France et Picardie), le premier parc naturel régional picard et le 4e créé en Île-de-France.
 

Un territoire exceptionnel et fragile

Situé au sud du département de l’Oise, en région Picardie, et au nord-est du Val d’Oise, en région Ile-de-France, le Parc naturel régional Oise - Pays de France constitue une entité géographique et historique à l’identité fortement marquée. 
 
S’étendant sur 60 000 hectares, le Parc naturel régional Oise - Pays de France regroupe 59 communes (44 dans l’Oise et 15 dans le Val d’Oise) et 110 000 habitants. Véritable poumon vert du nord de Paris, il conserve un caractère essentiellement rural, à dominante forestière et agricole et constitue un espace cohérent, très différent des territoires qui l’entourent (la vaste plaine agricole du Valois à l’est, la Plaine de France et de Roissy, en pleine expansion et la vallée de l’Oise, fortement industrialisée et disposant d’importantes potentialités économiques). 
 
Représentant l’un des plus vastes ensembles patrimoniaux du bassin parisien, ce territoire est situé au sein d’un secteur en forte expansion et se confronte aux très fortes pressions foncières générées par la proximité de Paris, agglomération de 12 millions d’habitants, et de la plate-forme aéroportuaire de Roissy-Charles de Gaulle auxquels il est relié par un réseau dense de voies de communication routières et ferroviaires. 

Un territoire forestier…

Sur une grande partie du territoire, le relief marqué à l’échelle du bassin parisien et les sols pauvres ont rendu l’agriculture difficile et ont conduit à une valorisation sylvicole. 20 000 hectares de forêt , constituant le massif des Trois Forêts, occupent le cœur du Parc naturel régional Oise - Pays de France, le différenciant ainsi des grands plateaux agricoles voisins. 

Une situation naturelle stratégique

La région nord-parisienne présente aujourd’hui encore un ensemble forestier quasi-continu du Val d’Oise aux Ardennes. Les forêts du Parc s’inscrivent dans ce réseau naturel interrégional, assurant le lien entre les forêts picardes et les forêts franciliennes.
 
 

Un patrimoine riche et diversifié

Le Parc naturel régional Oise - Pays de France fut le centre d’une grande activité humaine tout au long de l’Histoire. Cette occupation précoce du territoire a laissé d’innombrables empreintes, constituant un héritage exceptionnel que seuls quelques sites célèbres peuvent prétendre égaler en Ile-de-France. 

Des témoignages millénaires

Le territoire du Parc naturel régional Oise - Pays de France héberge nos ancêtres depuis plus de 100 000 ans avant notre ère. Les Gaulois Sylvanectes au Ier siècle, les Romains au IIIe siècle et surtout les Rois de France leur succédèrent, laissant derrière eux de nombreuses traces de leur passage.

Des sites prestigieux ou insolites

Le Parc naturel régional Oise - Pays de France accueille quelques-uns des joyaux du patrimoine historique français : le château de Chantilly et ses grandes écuries, la cité royale de Senlis et sa cathédrale , les abbayes de Royaumont, de Chaalis et du Moncel…
 
 

Activités économiques

Agriculture, une activité diversifiée

Les espaces agricoles couvrent 20 000 hectares, soit un tiers du Parc naturel régional Oise - Pays de France. Activité ancienne, l’agriculture joue toujours un rôle primordial dans l’économie du territoire. 
 
Le Parc naturel régional Oise - Pays de France compte plus de 200 exploitations agricoles, soit 2,8 % de la population active. Les plus importantes, situées à l’est du territoire, sur le plateau du Valois, et au sud, dans la Plaine de France, sont spécialisées dans les cultures céréalières, oléoprotéagineuses (blé, colza…) et industrielles (pommes de terre, betteraves…). S’étendant sur plus de 150 hectares, elles pratiquent une agriculture, moderne et mécanisée. 
 
Au-delà des plaines, le paysage agricole est tout autre : cultures maraîchères, vergers, cressiculture, production de champignons, élevage de chevaux , de volailles et de bovins ou apiculture se sont développés. Ces activités plus spécifiques sont souvent étroitement liées à l’histoire locale.
 
Les forêts du nord du bassin parisien, notamment Halatte et Chantilly, sont connues pour leur miel de tilleul. Chaque année du 20 juin au 15 juillet, plusieurs centaines, voire milliers, de ruches sont installées dans les forêts. 40 à 100 tonnes de miel de tilleul à la très grande qualité gustative sont ainsi produites chaque année sur le territoire du Parc naturel régional Oise- Pays de France.
 

L'institution

De solides moyens

Le Parc est géré par un syndicat mixte, collectivité territoriale au même titre que les communes ou les communautés de communes. 
Ce syndicat mixte a pour membres les 59 communes du Parc, les deux Régions Picardie et Ile-de-France et les deux Départements de l’Oise et du Val d’Oise. 
Il associe également de nombreux partenaires : services de l’Etat, ONF, chambres consulaires, fédérations de chasseurs, de pêcheurs, associations d’environnement, Centre régional de la propriété forestière , Institut de France , communautés de communes, etc. 
Le rôle de ce syndicat mixte est de veiller au respect de la charte, notamment par ses avis et par les conseils qu’il délivre aux communes et aux différents porteurs de projet. Par ailleurs, il mène des programmes d’actions visant à atteindre les objectifs de la charte. 
 
Le budget de fonctionnement du Parc naturel régional Oise - Pays de France est constitué à 20 % par les communes, 10 % par l’Etat et 70 % par les Régions et les Départements. Il représente actuellement près d’un million d’euros. Quant aux programmes d’actions, ils sont financés dans le cadre de contrats pluriannuels, signés avec les Régions, les Départements et l’Etat.
Pour mettre en œuvre ses programmes d’actions, le Parc naturel régional Oise - Pays de France a recruté des chargés de missions, experts dans leur domaine d’intervention respectif. Cette équipe pluridisciplinaire est composée de 17 personnes apportant conseils et appui technique aux communes et aux partenaires. 

Un territoire riche… mais menacé

Un Parc naturel régional est un territoire habité au patrimoine naturel et culturel riche et menacé, où les élus, avec les acteurs du territoire, s’organisent pour mettre en œuvre un projet de développement durable, fondé sur la préservation et la valorisation de ce patrimoine. 
Il est créé par décret du Premier Ministre, pour 10 ans, à l’initiative des Régions et avec la volonté forte des communes et des Départements. 
La loi confère aux Parcs naturels régionaux les missions suivantes: 
- protéger le patrimoine grâce à une gestion adaptée des milieux naturels et des paysages, 
- contribuer à l’aménagement du territoire, 
- soutenir un développement économique, social, culturel et la qualité de vie, assurer l’accueil, la sensibilisation et l’information du grand public, 
- mener des actions expérimentales et participer à des programmes de recherche. 
 

Les communes du parc

Oise

Apremont, Aumont-en-Halatte, Avilly-Saint-Léonard, Barbery, Beaurepaire, Boran-sur-Oise, Borest, Brasseuse, Chamant, Chantilly, Courteuil, Coye-la-Forêt, Ermenonville, Fleurines, Fontaine-Chaalis, Gouvieux, La Chapelle-en-Serval, Lamorlaye, Mont-l'Évêque, Montagny-Sainte-Félicité, Montépilloy, Montlognon, Mortefontaine, Ognon, Orry-la-Ville, Plailly, Pontarmé, Pontpoint, Raray, Rhuis, Roberval, Rully, Senlis, Thiers-sur-Thève, Ver-sur-Launette, Villeneuve-sur-Verberie, Villers-Saint-Frambourg et Vineuil-Saint-Firmin.
 
Et pour partie : Baron, Creil, Pont-Sainte-Maxence, Précy-sur-Oise, Saint-Maximin et Verneuil-en-Halatte.
 

Val-d'Oise

Asnières-sur-Oise, Bellefontaine, Châtenay-en-France, Chaumontel, Épinay-Champlâtreux, Fosses, Jagny-sous-Bois, Lassy, Luzarches, Mareil-en-France, Le Plessis-Luzarches, Seugy, Survilliers, Viarmes, et Villiers-le-Sec.